Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Concept.FranceMOB

Autriche et chasse aux coûts de revient en internet

25 Novembre 2009 , Rédigé par Processus & Synergies Publié dans #Analyse des Coûts

Dans cette rubrique sur l'Analyse des Coûts,on peut être pragmatique et chaque branche professionnelle,peut s'inspirer des expériences des autres.
La chasse aux COUTS,c'est d'abord un état d'esprit.

En parcourant ce blog,chacun pourra se faire son idée ou nous en proposer d'autres....

Les quatre opérateurs présents en Autriche se livrent depuis plusieurs années à une guerre des prix sans merci.

http://www.challenges.fr/magazine/international/0190.027568/lautriche_sest_sacre_reine_de_linternet_mobile.html

Le succès de l'Internet mobile en Autriche n'était pourtant pas couru d'avance.
Sa population de 8 millions d'habitants ne permet en effet pas aux opérateurs de faire de grosses économies d'échelle, et ses hautes montagnes imposent la construction de nombreuses et coûteuses antennes-relais.

HSPA :
http://www.degroupnews.com/actualite/n3462-hspa-autriche-mobilite-3g-internet.html

 «A la différence de l'Allemagne ou de la Grande-Bretagne, nous n'avons pas exigé des sommes folles pour accorder nos licences 3G, dit Georg Serentschy.
Car, au bout du compte, c'est toujours le consommateur final qui paie la note.»

Cette guerre des prix n'aurait jamais attiré autant de surfeurs si la qualité du réseau n'avait pas été irréprochable.
 «Nos fournisseurs testent en Autriche tous leurs nouveaux produits.
La taille réduite du pays et sa géographie très variée en font un terrain d'expérimentation
idéal, se vante le patron de Telekom Austria.

«Les opérateurs en Europe parviennent généralement à dégager une marge d'exploitation (Ebitda) de 26%
, indique Hannes Ametsreiter.
Nous parvenons à 36%.
Nous faisons mieux que Vodafone ou Deutsche Telekom»

Pour obtenir de telles performances, il a fallu que les opérateurs autrichiens se transforment en chasseurs de coûts hors pair.
«Nous sommes le deuxième groupe le plus efficace en termes de gestion de ses coûts parmi les 60 plus grands opérateurs en Europe», commente le patron de Telekom Austria.
Il avoue s'être inspiré de McDonald's en créant une boutique-test où sont formés tous les vendeurs.
«Grâce à ces cours, nos employés vendent des cartes SIM prépayées en six minutes, alors qu'il leur fallait treize minutes pour boucler une vente il y a deux ans», se félicite-t-il.

Les effectifs des operateurs sont sans cesse revus à la baisse.
«Au début, nous avions besoin de 80 employés pour gérer l'arrivée de 1000 nouveaux clients par jour, indique le directeur général d'Orange en Autriche.
 Aujourd'hui, 15 personnes activent 3500 comptes en vingt-quatre heures, car nous avons tout automatisé.»

Pour limiter leurs dépenses, les opérateurs ont réduit leurs capacités excédentaires, et pensent à partager leurs infrastructures

Le «modèle» autrichien intéresse les étrangers.
 «De plus en plus d'opérateurs viennent nous voir pour analyser nos méthodes de gestion», s'amuse le patron de Telekom Austria.
 Il est peu probable de voir Orange ou Bouygues Telecom proposer demain en France des tarifs comparables à ceux offerts à Vienne.
«Notre modèle n'est pas forcément applicable ailleurs»
, nuance le directeur de RTR.
Andréas Wildberger est plus ironique à l'égard des Français :
«Tant que vos opérateurs peuvent vivre sur la bête en proposant des tarifs élevés, ils auraient tort de se priver...»

Partager cet article

Repost 0