Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Concept.FranceMOB

Gérer l'Incertain

19 Mars 2010 , Rédigé par Processus & Synergies Publié dans #Gestion & PME

La planification est exclusivement envisageable dans un univers figé et dont l’horizon lointain peut être déterminé, ce qui est rarement le cas des crises qui nous imposent d’autres formes de management :

http://www.communication-sensible.com/articles/article0036.php


incertain 2Nous ne développerons pas ,ici, les analyses de Risques industriels,qui ne concernent pas les activités de notre réseau d'indépendants ou de PME

Comme en montagne,il faut des APPUIS pour avancer et trouver des points de Repères

La navigation à courte vue,ne fait que reculer les décisions nécessaires pour être + efficaces.

Ce n'est pas parce qu'on n'est plus en création d'entreprise,avec la nécessité d'un " Business plan " ,
qu'il faille se dispenser de se PROJETER à 3 ou 5 ans.

Définir des objectifs plutôt que des résultats.

Dans un monde incertain, la logique de résultat ne fonctionne plus;
 elle favorise l’échec et n’autorise pas le dépassement;
elle permet de dire après une crise
 « vous n’avez re-trouvé que 90% de vos clients »
et cache, par exemple, de nouvelles alliances qui ouvrent des perspectives pour le futur.

objectifs.jpg Il faut lui substituer « l’objectif » qui donne une tendance,
qui motive les gens http://0z.fr/D-YHX
 et qui permet de faire mieux que de se reposer sur un résultat obtenu:
L’objectif laisse la place à l’imagination, au dépassement, permet de gérer l’immatériel (l’image)
alors que le résultat bride les initiatives, efface les opportunités, interdit de s’adapter, contingente au matériel, au chemin prédéterminé.

Le chef d'entreprise doit développer son esprit critique.
Il doit pouvoir faire le tri entre ce qui est important dans la durée et ce qui relève d’une « mode instantanée ».
 Ce recul permet de voir la réalité telle qu’elle est.
Et en même temps envisager ce qu’elle pourrait devenir :

http://www.medef-vienne.fr/main/core.php?pag_id=447 

Les instruments de navigation :

Une chose est certaine : c’est la fin des certitudes sur l’incertitude

 Longtemps,on a essayé de trouver dans le passé des lois pour décrire l’avenir.
C’est ce que l’on appelait les lois de probabilité.
 Face à un problème impossible à résoudre dans sa globalité, on tentait de le morceler pour arriver à trouver des solutions.

A partir de 1973 ( 1er choc pétrolier ) tout s’est enrayé.
 L’accélération des phénomènes de rupture,
l’apparition de problèmes de plus en plus complexes et de logiques différentes ont précipité l’arrivée de nouveaux outils pour se diriger dans l’incertain.
On a alors fait appel aux sciences de la complexité.
 Devant une incapacité à pouvoir analyser les problèmes, certains chercheurs se tournent vers l’intuition.
 D’autres vers l’expérimentation à travers le management de réseaux, de situations hybrides.
Les sciences de la complexité fournissent aujourd’hui à l’entreprise un certain nombre de solutions à ses problèmes de fonctionnement.

On ne développera pas ici tout l'intérêt de l'Intelligence Economique et de la Veille....mais il faut l'intégrer dans une réflexion d'ensemble .

Nous avons déjà évoqué les SIGNAUX FAIBLES
qu'on peut relire ici : http://0z.fr/Y_Q6O

Il reste une donnée importante,surtout dans un réseau,où les gens ne sont pas interchangeables,comme dans les grandes structures:

la répartition des tâches qui n'est pas toujours aisée,d'autant que la prise de conscience des ENJEUX,ne saute pas aux yeux,faute d'un PLAN d'ensemble ou d'une réelle Stratégie d'entreprise.

il faut souvent user de diplomatie,pour convaincre et non contraindre.

Dans la gestion de l'incertain,le facteur humain pèse sur l'efficacité,s'il y a un maillon faible
ou,comme dans un attelage de " huskies ",chacun n'est pas à sa place.

On a beau dire qu'on recherche d'abord des COMPETENCES,
mon expérience me fait dire que la COMPLICITE peut pallier quelques lacunes.

Je m'explique :
entre un partenaire " hyper compétent et imprévisible "
je préfère ,souvent,celui qui est PREVISIBLE,
car on saura toujours rectifier le tir.

billard.jpgComme je l'expliquais encore récemment,
la technique du Billard " par la bande "
peut éviter des affrontements
et permettre d'atteindre le BUT
si on oublie l'orgueil de tirer la couverture à soi.

On est bien dans l'esprit du SPORT d'équipe
que ne pratiquent pas toujours nos grands industriels: http://0z.fr/oMJLF

incertain.gif

Partager cet article

Repost 0